16/10/2013

A quel jeu Philippe Morel joue-t-il?

Nombreux furent les observateurs politiques surpris de voir dans le 12:45 de la RTS (lundi 7 octobre) le docteur Philippe Morel, député du PDC au Grand Conseil réélu la veille, sourire franchement le soir des élections avec toute l'équipe électorale du MCG, sur les lieux où ce parti fêtait ses résultats électoraux.

1378278_420707304696155_277345732_n.jpg

Philippe Morel s'était déjà fait remarquer par ses affiches électorales personnelles (avec lesquelles il a notamment inondé les médias, alors qu'il n'était "que" candidat au Grand Conseil) sur une dizaine de culs de bus au moins. Il fut, grâce aux dizaines de milliers de francs qu'il a investis dans sa campagne, le premier élu de la liste du PDC (derrière Luc Barthassat et Serge Dal Busco).

1378510_420775198022699_1286823620_n.jpg

L'actualité politique fut agitée - début 2013 - par l'annonce de plusieurs défections de membres PDC, qui ont quitté ce parti pour aller rejoindre le MCG (Delphine Perella-Gabus ou Sandra Golay par exemple). Pourtant, et le PDC a été clair sur ce point, le MCG est un parti aux antipodes des principes de la démocratie chrétienne. De ce fait, la démarcation politique avec le MCG a dû clairement être affirmée par le PDC.

1382309_420775224689363_1950545203_n.jpgDe ce fait, on peut avoir de la peine à comprendre pourquoi Philippe Morel s'affiche à la télévision publique, à un moment particulièrement sensible (le soir des élections), en compagnie des figures les plus médiatisées d'un parti adversaire du sien, dans son fief de campagne. Les politiciens adeptes de l’ambiguïté, surtout en ce qui concerne les candidats, n'inspirent en général pas confiance: si Philippe Morel pense que seul l'argent qu'il a dépensé en grosses sommes peut lui offrir sa réélection, c'est que ses propositions sont insuffisantes. S'il ne montre pas clairement sa ligne politique (en tant qu'élu du peuple, c'est le minimum qu'il doit à celui-ci), il se rendra rapidement compte que l'argent ne suffit pas, lorsque le peuple lui barrera la route aux prochaines élections.

Écrit par Diego Esteban dans Politique | Lien permanent | Commentaires (7) |  Imprimer |  Facebook |

Commentaires

Ainsi donc nous sommes bien en ploutocratie. Merci de l'avoir confirmé.

Écrit par : Johann | 16/10/2013

Diego, totalement démagogique, nul, zéro pointé.

Philippe Morel est en droit de partager le verre de l'amitié avec des amis bien même que ces derniers ne soient pas du même groupe politique.

Si le même Philippe avait été filmé avec le PS ou les Verts, aurais tu pris la peine de faire ce blog ?

ABE

Écrit par : Thierry | 16/10/2013

Monsieur Thierry,

Il y a quand même une sacrée différence entre le verre de l'amitié et être placé au milieu des dirigeants d'un parti qui non seulement n'est pas le sien, mais qui est aussi d'un autre front politique (surtout alors que la prochaine législature sera une longue série de luttes tripolaires).

Écrit par : Diego Esteban | 16/10/2013

Serait-ce lui le fameux "gros transfert" qui agite .... la rumeur ?

Écrit par : Vincent | 16/10/2013

Après Mauro, Delphine, serait-ce le tour désormais de Philippe ?

Écrit par : A. Piller | 17/10/2013

Encore une couche !!!! Oui le soir des élections j'étais content, pour le PDC, pour nos deux candidats au Conseil d'Etat, modestement pour moi-même ! Oui j'ai croisé le groupe MCG en sortant de Uni Mail et j'ai accepté de venir dans leur local ! Non ils ne sont pas pestiférés, non je n'en suis pas malade, non je ne vais pas au MCG, oui ils représentent une force politique dans notre canton voulu par nos concitoyens ! De plus comme tout le monde le sait plusieurs sont mes patients ......ils n'ont pas eu peur eux de la contagion PDC ! Mais j'aurais aussi pu rencontrer mes amis PLR ou d'autres partis ! À bon entendeur ....

Écrit par : Morel | 17/10/2013

On se souvient que Pascal Décaillet avait annoncé tout au long d'une semaine une annonce exclusive le dimanche dans son émission spécial avbec Philippe Morel. Le tout entretenu chaque jour par des allusions aux nombreux transfuge PDC vers le MCG. Et le dimanche en question ? Rien, nada, sauf un Philippe Morel qui se ravise et n'annoncera finalement absolument rien de très important et en tout cas pas l'annonce choc tant promise par Décaillet. Toute la sauce montée par Décaillet est ainsi retombé. Mais il n'y a pas de fumé sans feu. Ou de sauce sans bouillon.

Écrit par : Alain Weil | 17/10/2013

Les commentaires sont fermés.